Géologie Tunisie: Partez sur les traces des dinosaures dans le Dahar

Géologie et Paléontologie

Ksar
Géologie et Paléontologie

Le Dahar intéresse les géologues amateurs autant que les passionnés chevronnés ou les scientifiques. Le Dahar recèle de nombreux sites géologiques majeurs, accessibles et aisément lisibles par tout-un-chacun.

Géologie

Dans la zone du Dahar actuel, lorsque l’océan Téthis s’est retiré pour former la mer Méditerranée il y a près de 140 millions d’années, les couches géologiques ont été soulevées formant une montagne, un pli anticlinal.

La partie Est s’est ensuite effondrée pour former une large plaine, la Jeffara, où se trouve notamment un magnifique lac salé que l’on peut traverser en venant de Djebra pour se rendre en direction de Tataouine.

L’effondrement a formé une falaise avec une succession d’escarpements qui constituent aujourd’hui les flancs du massif du Dahar et a mis à jour les couches géologiques les plus anciennes. On peut notamment y observer une alternance de roches dures et de roches molles, qui a entre autres permis le creusement des habitats troglodytes, mais également y trouver une multitude de fossiles.

L’autre côté de la falaise principale, resté intact, se déroule en pente douce (de type glacis) en direction de l’Ouest pour venir mourir dans le désert du Sahara. Il forme des configurations rocheuses très spectaculaires.

La terre des dinosaures

Si vous suivez votre guide vous pourrez aller toucher des traces  bien visibles d’un dinosaure carnivore ayant vécu près de l’actuelle Chénini !

Les premières découvertes de fossiles de dinosaures dans la région remontent à 1995. Des dents, un fémur et des vertèbres de dinosaures sont ainsi exposés au Musée de la mémoire de la Terre à Tataouine.

Des découvertes importantes ont été réalisées dans la région, comme les restes d’un crocodile vieux de 155-160 millions d’années, par une équipe de paléontologues franco-tunisienne, de nombreux fossiles, et surtout un squelette entier de 15 mètres datant d’il y a environ 110 millions d’années, appartenant à un dinosaure d’une espèce inconnue qui a été baptisée le  Tataouinea Hannibalis par une équipe de l’Université de Bologne et de l’Office des mines de Tunisie. Sachant que ce genre de dinosaure vivait en troupeau, d’autres bonnes surprises sont certainement à attendre !

La structure géologique préservée du Dahar permet également de poursuivre les études encore peu avancées sur les biotopes de l’époque des dinosaures. Pour les spécialistes internationaux le Dahar constitue un site majeur, d’importance mondiale, pour la recherche et la vulgarisation paléontologiques dans les années à venir.

Gallerie

Cet article est également disponible en : Anglais